Comment réduire son taux de cholestérol ?

Conseils pour réduire son taux de cholestérol

Par Teresa Pozo Lopez

Le cholestérol est un substitut indispensable au corps humain. Cependant, un taux élevé du cholestérol est un facteur de complication grave à l’organisme. Il est donc indispensable d’avoir quelques notions pour réduire le cholestérol et d’éviter toute subtilité.

Comment connaître qu’il faut réduire le cholestérol ?

Pour réduire le cholestérol, vous devez adopter une approche globale. Il est important de comprendre ce qu’est le cholestérol avant de déterminer comment le réduire.

Qu’est-ce que le cholestérol ?

C’est un substitut gras produit par notre organisme, mais on peut aussi le découvrir dans les aliments. Notre corps a besoin de cholestérol pour pouvoir produire des cellules saines. Le taux élevé de cholestérol dans l’organisme n’est pas une maladie, mais cela pourrait engendrer des maladies cardiovasculaires. Quand le taux de cholestérol est élevé pendant trop longtemps, il engendre une perte d’élasticité des vaisseaux sanguins et diminue leur diamètre. C’est pourquoi, il est important de réduire le cholestérol dans l’organe, cliquez ici pour en savoir plus.

Les types de cholestérol

Il existe deux types de cholestérol dans notre organisme : le bon cholestérol et le mauvais cholestérol.

  • le bon cholestérol : ou lipoprotéines de haute densité (HDL). Elles ont pour rôle d’adresser au foie les excédents de cholestérol retient dans l’organisme afin de les éliminer ;
  • le mauvais cholestérol : ou lipoprotéines de faible densité (LDL). Contrairement au HDL, ces types de protéines partagent les excédents de cholestérol aux autres organes.

Il est donc de votre intérêt de faire un bilan sanguin ou un dépistage régulier pour déterminer votre taux de cholestérol. Il y a aussi le cholestérol alimentaire, qui est présent dans les aliments ou les produits de base tels que : la viande, les œufs et les produits laitiers. Toutefois, le cholestérol dans ces aliments est moins néfaste que ce qui est produit par les aliments transformés et saturés de gras comme le beurre, les aliments frits, les produits boulangés, les pâtisseries et les biscuits.

Symptôme d’un taux élevé de cholestérol

Un cholestérol ou LDL à taux élevé ne présente pas de symptômes, néanmoins le dépôt des excès dans les artères pourrait engendrer des maladies graves. Ce dépôt de plaque sur les artères s’appelle plaques d’athérosclérose. Ainsi, dans le cas où ces plaques se formeraient sur les artères du cerveau, cela engendre de la paralysie, une altération de la capacité à parler ou des vertiges. C’est cette situation qui provoque l’AVC. Si les plaques se forment sur les artères de la jambe, ou bien la dimension des artères à ce niveau diminue, des crampes peuvent avoir lieu durant la marche. Il se peut aussi qu’un caillot de sang se forme, et bouche l’artère coronaire qui pourrait provoquer l’infarctus.

Interprétation d’un bilan sanguin

Afin de connaitre que votre taux de cholestérol est élevé, vous devriez faire une prise de sang à jeun, et la faire analyser par un professionnel.

  • pour le taux de cholestérol HDL : l’organisme contient un faible taux si le résultat du bilan sanguin est inférieur à 0,35 g/l. Pourtant, le taux est élevé si le résultat est supérieur à 0,60 g/l. Ce taux élevé signifie que le cholestérol dans l’individu est en mesure de défendre les maladies cardiovasculaires ;
  • pour le taux de cholestérol LDL : le marqueur normal est inférieur à 1,6 g/l. Si le résultat indique une valeur supérieure à 1,6 g/l, l’individu doit consulter, et demander un avis médical.

Il est à noter que l’interprétation d’un taux de cholestérol pourrait varier selon le sexe de la personne, son poids, sa taille, ses antécédents familiaux, son âge et certains facteurs de risque. Le niveau de cholestérol d’un diabétique est alors différent du niveau de cholestérol d’une personne avec une hypertension artérielle.

Cause d’un taux élevé de cholestérol

Généralement, une personne a un taux élevé de cholestérol si elle consomme trop d’aliments gras, surtout de la graisse animale. Ce type de graisse est présent dans les viandes animales, les charcuteries et les produits laitiers. Il se peut aussi que le cholestérol d’un individu provienne de sa génétique avec : l’hypercholestérolémie familiale. Ce gène est transmis d’une parenté à sa progéniture. Il est donc important de se faire dépister le plus tôt possible et d’obtenir le traitement approprié si vous êtes conscient de cette gêne.

Différence entre cholestérol et triglycéride

Le cholestérol et le triglycéride font partie des lipides. Le triglycéride est souvent un substitut produit par le foie, mais il provient aussi des aliments trop gras, trop sucrés, trop caloriques ou de l’excès d’alcool qu’on consomme. À sa différence au cholestérol, les triglycérides se présentent comme un stock de gras dans l’individu (exemple : gras du ventre).

Comment réduire le cholestérol dans l’organisme ?

Le premier point à noter est de régulariser son régime alimentaire :

  • diminuer sa consommation de graisse, surtout la graisse animale et la graisse trans, appelé aussi graisse végétale hydrogénée, utilisée dans les biscuits industriels ;
  • prioriser la consommation de fruits et de légumes variés ;
  • consommer les viandes de volaille dans sa nature et non transformé (charcuterie) ;
  • réduire la consommation de viande rouge ;
  • consommer régulièrement des viandes blanches et des fruits de mer comme le poisson, le thon, le saumon et les sardines ;
  • réduire l’utilisation du beurre et éviter de manger les viennoiseries et les pâtisseries ;
  • prioriser les produits laitiers demi-écrémés ;
  • manger plus de produit oléagineux comme les noix.

Vous pouvez réduire le cholestérol en consommant certains aliments qui fassent rabaisser le taux de cholestérol. Les produits légumineux comme les lentilles, le pois chiche, les haricots, les fèves incitent à réduire le cholestérol. Pensez à mettre une cuillerée de son d’avoine chaque jour dans votre repas et votre LDL réduira. Consommez la farine, le riz, les pâtes dans sa version complète. N’oubliez surtout pas de faire des exercices physiques, au moins 20 minutes par jour : des marches à pied, de la nage, du vélo… Le suivi et l’avis médical ne sont pas à exclure pour réduire le cholestérol. En effet, prenez conscience de consulter un médecin si vous soupçonnez des anomalies dans votre santé, ou si vous avez la gène d’hypercholestérolémie familiale.

Les facteurs à risque au cholestérol

Certains facteurs peuvent engendrer des risques de LDL élevé. Vous devez donc consulter régulièrement si vous avez des antécédents familiaux d’hypercholestérolémie. Si vous êtes diabétiques, si vous prend l’âge, si vous êtes un homme ou être en surpoids, vous faites partie des personnes aux facteurs à risque du cholestérol.

Quand faut-il contrôler son taux de cholestérol ?

Le cholestérol peut se dépister dès l’âge de 20 ans, mais ce n’est pas encore un facteur à risque. À compter de cet âge, il doit être contrôlé tous les cinq ans. À l’âge de 45 ans pour les hommes et 50 ans pour les femmes, le contrôle devra se faire plus fréquemment, en général tous les trois ans. À partir de 60 ans et pour les personnes qui présentent des facteurs de risque, le cholestérol doit être dépisté chaque année. Il est important de noter que le bilan sanguin n’est efficace qu’après une période de jeûne de 12 heures.