secousse hypnique

Secousse hypnique : myoclonie et sursauts du sommeil, leurs causes, symptômes et traitements

Par Teresa Pozo Lopez

Avec la fatigue et l’insomnie sévissant dans notre société, il est devenu courant de rencontrer des gens aux prises avec une parasomnie appelée secousse hypnique. Quels sont les symptômes associés à cette forme de troubles du sommeil ? Quelles en sont les causes ? Quels traitements peuvent être utilisés pour le soulager ? Découvrons tout ce qu’il faut savoir sur la secousse hypnique.

Qu’est-ce que la secousse hypnique ?

La secousse hypnique, parfois appelée myoclonie du sommeil, est un phénomène qui se produit lorsque le corps entre dans un état de sommeil ou de veille. Il s’agit d’une contraction musculaire courte et involontaire qui peut se produire pendant la phase de fatigue, le moment d’endormissement et même quelques secondes après le réveil. Le mouvement est souvent très court et peut même être arrêté si on prend conscience qu’il se produit.

Causes possibles des secousses hypniques

Les causes exactes de ce phénomène ne sont pas encore bien comprise, mais il semble qu’il existe certains facteurs qui augmentent les chances de hoquet ou myoclonie du sommeil. Ceux-ci peuvent inclure le stress, la consommation excessive de caféine, la fatigue et certains médicaments. Dans certains cas, la secousse hypnique peut également être un symptôme d’un trouble plus grave comme le syndrome des jambes sans repos ou des maladies neurologiques. Il est important de consulter un médecin si les secousses hypniques sont fréquentes ou persistent pendant une longue période.

Quels sont les symptômes associés à la secousse hypnique?

Les principaux symptômes associés à la myoclonie du sommeil sont des sensations d’un spasme musculaire temporaire, une contraction involontaire et ce sentiment d’avoir “sauté”, lorsque cela se produit lors d’un sommeil léger. Pour certains, il peut être accompagné par une sensation de chute momentanée avant que le corps se rétablisse et prenne conscience du phénomène. Les myoclonies du sommeil peuvent également causer une impression de “surprise” au moment de se réveiller.

Quelles sont les options de traitement pour ce phénomène ?

Heureusement, il existe des moyens de réduire les symptômes et leur fréquence par des méthodes simples. Parmi celles-ci, nous pouvons citer l’amélioration de l’hygiène du sommeil, la diminution de la consommation de caféine et la relaxation des muscles, en particulier avant d’aller se coucher. Si les symptômes persistent ou sont particulièrement intenses, il est conseillé de consulter un spécialiste afin d’obtenir un diagnostic et un traitement corrects.

Combien de personnes souffrent d’une forme quelconque de myoclonie du sommeil ?

Selon des estimations, environ 10 à 15% de la population est affectée par ce phénomène et cette proportion augmente avec l’âge. La prévalence du hoquet du sommeil est plus élevée chez les personnes âgées et peut atteindre jusqu’à 60 pourcent chez les personnes âgées de 80 ans ou plus. Les études montrent également que les femmes sont plus susceptibles de souffrir de ce trouble que les hommes.

Conclusion: comment gérer cette condition et en apprendre plus sur elle

La secousse hypnique, aussi connue sous le nom de myoclonie du sommeil, est un phénomène commun qui peut affecter une grande partie de la population. Alors que les causes exactes ne sont pas encore totalement comprises, une mauvaise hygiène du sommeil, une consommation excessive de caféine et le stress peuvent causer des symptômes plus fréquents. Dans de tels cas, le médecin peut donner un diagnostic et proposer des solutions pour réduire les symptômes. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette condition, veillez à consulter un spécialiste et à suivre les conseils qu’il choisit d’administrer afin de réduire ou de gérer la secousse hypnique.