Beau bébé qui dort avec peluche

Pourquoi mon bébé ne dort-il pas ?

Par Teresa Pozo Lopez

Les premiers mois d’un nouveau-né peuvent être difficiles à gérer pour les parents. Le fait que bébé ne dorme pas, est l’une des situations qui peut devenir une source d’inquiétudes pour une jeune mère. Si votre enfant a du mal à s’endormir rapidement, il y a bel et bien une explication et il est normal de vous en soucier. Qu’est-ce-qui empêche alors votre petit protégé de trouver le sommeil facilement ? Voici quelques éléments de réponses !

La mauvaise qualité du couchage du bébé

Les adultes ne sont pas les seuls à rechercher le confort lors de l’achat d’un matelas. Vous devez y songer en achetant les éléments de literie de votre nouveau-né. C’est le cas du matelas qui, doit être l’une de vos priorités.

Si cette pièce maîtresse de son couchage est de mauvaise qualité, votre bébé aura du mal à s’endormir. Même s’il parvient à trouver le sommeil dans vos bras, il risque de se réveiller dans la foulée, dès que vous allez le mettre dans son berceau. Le soutien ainsi que la densité de la mousse, contribuent à améliorer les conditions propices pour un sommeil rapide.

Le rythme de sommeil perturbé

Il faut se faire une raison et comprendre assez tôt que le rythme de sommeil d’un nouveau-né est assez particulier. Le constat est d’ailleurs flagrant dans les premières semaines de sa vie. Il dort à longueur de journée et ne se réveille que quand il a faim ou est trempé.

Certains parents, sans s’en rendre compte, essaient de réguler le temps de sommeil de leur nourrisson pour l’ajuster à leur mode vie. En le faisant, le tout-petit ne dort plus suffisamment. De même, il perd sons cycle de sommeil. Dans ces conditions, il devient normal qu’il éprouve des difficultés à dormir la nuit quand toute la famille s’apprête à aller au lit. Sachez qu’il est perturbé autant que vous. Il faut donc s’adapter au rythme de son bébé et non le contraire.

La faim

Comme mentionné précédemment, un bébé peut se réveiller parce qu’il a faim. Le nouveau-né a un appétit vorace. Il tète beaucoup le sein de sa mère, car il doit bien se nourrir pour grandir. Dormir et manger constituent les deux indicateurs majeurs pour garantir une croissance rapide après sa naissance.

D’après les experts en nutrition bébé, le ventre vide peut déclencher des pleurs la nuit. Vous pouvez donc assister fréquemment à des réveils nocturnes toutes les 2 heures ou de manière anarchique durant ses deux premiers mois. Il est donc normal de ne pas avoir de nuit paisible aussi bien pour l’enfant que pour ses parents en cette première période d’adaptation.

Les va-et-vient entre la chambre parentale et celle du petit peuvent devenir un calvaire pour certains parents. Si vous redoutez également ces allers-retours, achetez tout simplement un couffin pour limiter vos déplacements la nuit. Cet accessoire de couchage est parfait pour mettre bébé à l’aise à côté de votre lit parental après chaque allaitement ou biberon.

 

La colique

La colique est un malaise gastrique dont souffrent la plupart des bébés. Elle peut généralement survenir plus tôt que prévu, et ce, au cours du deuxième mois. Malheureusement, il faut plusieurs jours pour en venir à bout lorsque bébé en souffre.

Ce problème de santé n’est pas agréable à vivre pour le petit-chou, ni pour sa maman et son père. La colique apparaît souvent lorsque l’alimentation n’est plus uniquement basée sur le lait maternel. Elle a de forte répercussions sur la qualité du sommeil du bébé.

En complément des prescriptions médicales, vous pouvez mettre votre petit protégé dans votre lit pour lui apporter du réconfort et de votre chaleur. Cela va sans doute le rassurer et il s’endormira facilement avant que vous ne le déplaciez dans son propre berceau.

La transition difficile entre le sommeil en journée et la nuit

La cadence de sommeil d’un bébé fluctue au fil des mois. Il s’autorégule et finit par s’accommoder avec les horaires des adultes. Il dort moins en journée et commence plutôt à faire des siestes après les repas et les jeux. Le quota horaire le plus important est réservé pour la nuit. Son organisme s’adapte aux changements et il ne ressent plus la nécessité d’être dans les bras de Morphée toute la journée.

Si vous avez pris l’habitude de mettre votre bout de chou au lit vers 18 heures, ce n’est pas évident qu’il soit coopérant dès ses 6 mois. Cela est compréhensible puisqu’il prend goût à la vie. Il lui est aussi difficile d’aller dormir quand les autres membres de la famille sont encore en éveil. Vous pouvez équiper sa chambre d’une veilleuse qui est un accessoire lumineux avec ou sans effet qui aidera votre petit trésor à vite dormir.

Comme vous pouvez le constater, il y a plusieurs raisons qui expliquent la difficulté qu’a un bébé de dormir. Le changement de temps, les problèmes nutritionnels et le besoin de sommeil sont entre autres les situations qui peuvent venir empiéter la qualité de sommeil de ce dernier.