Consommer de la CBD pendant la grossesse est-il nocif ?

CBD et grossesse : Bonne idée ?

Par Teresa Pozo Lopez

CBD et grossesse : est-ce une bonne idée ?

Au cours de ces 20 dernières années, la consommation de produits au CBD a augmenté de manière fulgurante. Si au début des années 2000, le marché s’est concentré exclusivement aux États-Unis, peu à peu, elle s’est étendue en Europe grâce à une réglementation de plus en plus favorable. Pour rappel, le CBD ou cannabidiol est extrait du chanvre. Contrairement au THC, le CBD est connu pour ses nombreux bienfaits pour la santé. Les consommateurs de ce cannabinoïde sont très variés. On peut trouver des hommes et des femmes de tout âge. Mais est-ce que le CBD convient à tout le monde ? Une femme enceinte peut-elle le consommer ?

Les bienfaits du CBD

Il faut tout d’abord savoir que même si le cannabidiol ou CBD est un cannabinoïde, il ne s’agit pas ici d’une molécule psychotrope comme le tétrahydrocannabinol. Le CBD ne plonge donc en aucun cas le consommateur dans un état second et de dépendance.

Molécule de CBD

Par contre, cette molécule est surtout utilisée pour sa propriété relaxante, antidouleur, anti-inflammatoire en raison de sa capacité à favoriser la production de sérotonine. Elle est efficace contre le stress, l’insomnie, la dépression, l’angoisse, l’anxiété.

Le cannabidiol est utilisé pour traiter l’épilepsie, pour réduire les effets secondaires de la chimiothérapie… Les recherches menées ont également permis de démontrer que le CBD peut réguler le taux de sucre dans le corps.

Le CBD se décline d’ailleurs sous différentes formes. La plus répandue reste l’huile CBD. Mais certains consommateurs préfèrent le prendre sous forme de fleurs à infuser, de cristaux, de hashs, de gélules ou même de pâtes de fruits… Sur m-2j.com, vous pourrez trouver différents produits au CBD de qualité supérieure.

Le dosage, les effets secondaires et indésirables du CBD

Il faut savoir que pour ressentir les bienfaits du CBD, vous devez respecter un niveau de dosage. Ce dosage variera en fonction de chaque consommateur. Mais de manière générale, il faudra prendre en compte le poids de la personne. Si pour une personne de plus de 70 kg la quantité par jour peut atteindre les 100 mg, pour une personne de moins de 70 kg, elle peut baisser jusqu’à 20 mg. L’idéal est de débuter par microdose et d’augmenter au fur et à mesure.

Cela en va de même pour les effets secondaires et indésirables. Si pour certaines personnes, la consommation régulière de CBD ne présente aucun effet secondaire, pour d’autres c’est tout le contraire. Cela étant, jusqu’à ce jour, ces effets secondaires sont plutôt bénins. Bouche sèche, somnolence ou encore léger malaise sont les sensations les plus fréquentes.

Aucune recherche ne semble considérer cette molécule comme étant nocive pour la santé, même consommées régulièrement. Mais alors, qu’en est-il de la femme enceinte ?

Une femme peut-elle consommer du CBD durant la grossesse ?

Ici, le souci se situe surtout au niveau de l’état de l’embryon et plus tard, du fœtus. Pour rappel, tous les éléments indispensables au fœtus (éléments nutritifs et oxygène) sont transmis à partir du cordon ombilical et du placenta.

Et certains éléments nocifs et maladie se transmettent également au fœtus via ces deux dispositifs. C’est le cas par exemple du monoxyde de carbone lorsque la femme fume durant la grossesse ou lorsqu’elle est fumeuse passive. Ce composé chimique est nocif pour le développement du fœtus.

Fausse-couche, accouchement prématuré, poids inférieur à la moyenne, dommage cérébral, malformation congénitale, mort subite du nourrisson figurent parmi les risques auxquels la femme enceinte et l’enfant peuvent s’exposer. C’est la raison pour laquelle il est important d’être le plus vigilant possible au cours de la grossesse.

Or, les recherches concernant les femmes enceintes et le CBD sont encore très limitées. Il est alors difficile de dire si ce produit a un impact néfaste ou non sur la mère et l’enfant. Avant de consommer, l’idéal est donc de consulter un médecin au préalable.