fossette sacro-coccygienne sur un bebe

Tout savoir sur la fossette sacro-coccygienne

Par janna
Rate this post

Il est possible que votre nouveau-né présente un petit creux à la base du dos. Jusque-là, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. C’est une variation anatomique normale qui arrive à beaucoup de personnes. Il pourra grandir normalement, sans problème physique ni physiologique.

Toutefois, il existe différentes déclinaisons de la fossette sacro-coccygienne. C’est très rare, mais ce petit creux peut cacher une malformation congénitale de la colonne vertébrale. Si elle n’est pas traitée à temps, le bébé peut subir de lourdes conséquences. Voici toutes les informations que vous devez savoir sur la fossette sacro-coccygienne.

Une fossette sacro-coccygienne, c’est quoi ?

La fossette sacro-coccygienne, ou fosse sacrale, est une entaille qui se trouve à la base de la colonne vertébrale. Elle se trouve entre le sacrum et le coccyx. La fossette sacro-coccygienne cause se passe à la phase embryonnaire. C’est une variation anatomique assez courante. Il ne faut pas être surpris si vous le voyez chez votre nouveau-né. Ce n’est pas non plus une maladie, bien qu’elle puisse parfois engendrer des complications.

Il ne faut pas la confondre avec le kyste pilonidal. Cette malformation se trouve aussi au-dessus du pli des fesses. Ici, on parle d’un petit gonflement poilu. Il présente également des débris cellulaires et du fluide organique. Si la fossette sacro-coccygienne est généralement inoffensive, le kyste pilonidal peut causer des symptômes douloureux. La zone peut se gonfler et devenir rouge. Parfois, il peut y avoir du pu. Le kyste pilonidal apparaît après la naissance. Il est plus fréquent chez les garçons que chez les filles.

La fossette sacro coccygienne ne nécessite pas toujours de traitement médical. En revanche, il faut drainer le kyste pilonidal.

Les différents types de fossette sacro-coccygienne

La fossette sacro-coccygienne varie en fonction de sa forme et de sa taille. Il y a les fossettes sacro-coccygiennes typiques et les fossettes atypiques.

La fossette fessier typique ou simple est bénigne. Bien qu’elle n’apparaisse que chez 5 % des nouveau-nés, les professionnels de santé la reconnaissent comme normale. C’est un petit creux entre le sacrum et le coccyx comme vous pourrez le voir sur une fossette sacro-coccygienne photo. Vous n’avez pas à vous attendre à d’autres symptômes gênants.

Par ailleurs, les fossettes sacro-coccygiennes atypiques sont plus grandes et plus profondes. Vous pouvez aussi noter une rougeur de la peau. Ces symptômes ne sont pas forcément alarmants. Toutefois, les fossettes sacro-coccygiennes atypiques peuvent être associées à une pathologie sous-jacente qui peut être une anomalie congénitale. Si la fossette est douloureuse ou si elle présente un écoulement, il faut consulter.

Les symptômes de la fossette sacro-coccygienne

Douleur que peut ressentir un bebe avec fossette sacro coccygienne

Les fossettes sacro-coccygiennes typiques ne présentent aucun symptôme. On considère le creux au bas du dos comme une variation anatomique normale. Le bébé ne devrait ressentir ni douleur, ni inconfort.

En revanche, la fossette coccygienne atypique s’accompagne de symptômes inhabituels. La zone interfessier fait mal. Elle peut également s’enflammer et rougir. En général, la fossette ne fait pas plus de 5 mm. Si elle est plus profonde, c’est un symptôme qui cache une pathologie plus sérieuse.

Par ailleurs, si la fossette sacro-coccygienne est associée à un dysraphisme spinal, vous en observerez les symptômes. Dans ce cas, le tube neural ne se ferme pas correctement pendant le développement embryonnaire. Les symptômes sont des problèmes neurologiques, une incontinence urinaire et fécale et des problèmes de peau.

Les complications de la fossette sacro-coccygienne

La fossette sacro-coccygienne peut entraîner ou cacher certaines complications.

D’abord, il y a la spina bifida occulta. C’est une anomalie du tube neural. Elle se traduit par une petite ouverture dans la colonne vertébrale. Cette malformation est présente dès la phase embryonnaire. La spina bifida occulta peut entraîner des problèmes neurologiques par rapport à la coordination et la sensibilité.

En revanche, le myéloméningocèle est une forme plus grave de spina bifida. En plus de l’ouverture dans la colonne vertébrale, on note une altération du tissu nerveux. Les symptômes liés sont similaires à ceux du spina bifida occulta, mais à une ampleur plus élevée. Ils peuvent aussi toucher le fonctionnement de certains organes.

Le syndrome de la moelle attachée est aussi une complication de la fossette sacro-coccygienne. La moelle épinière est coincée à la base de la colonne vertébrale. Il peut entraîner une faiblesse des membres inférieurs. Dans certains cas rares, l’enfant ne peut pas se tenir debout. Il y a aussi le manque de sensibilité et d’incontinence.

Comment diagnostiquer une fossette sacro-coccygienne ?

La fossette sacro-coccygienne typique est reconnaissable à l’œil nu. Toutefois, il faut consulter un médecin en cas de symptômes inhabituels. Il peut ordonner des examens supplémentaires pour écarter une fossette sacro coccygienne grave. Dans le plus simple des cas, le bébé devra subir une échographie. Il peut également demander une IRM ou une radiographie. Il peut aussi lui faire passer des tests neurologiques.

Comment traiter la fossette sacro-coccygienne ?

La fossette sacrée simple ne nécessite aucun traitement spécifique. De plus, la disparition de la fossette sacro coccygienne est impossible. Cependant, il faut soulager les symptômes d’un cas atypique et des complications.

Si votre enfant a de la fièvre à cause de la douleur, vous pouvez lui donner un antalgique. Appliquer des compresses chaudes peut aussi aider. Allongez-le sur le dos pour ne pas irriter la fossette. Surveillez l’évolution de la fossette sacro coccygienne. Vous devez consulter un spécialiste dès les premiers signes de complications. Dans le cas d’une spina bifida occulta, d’un myéloméningocèle et du syndrome de la moelle attachée, il faut une intervention chirurgicale pour la fossette sacro coccygienne fermée.

Comment prévenir les symptômes liés à la fossette sacro-coccygienne ?

En général, la fossette sacro-coccygienne chez un bébé ne cause pas de problème de santé. Cependant, pour prévenir l’apparition de certains symptômes, voici quelques mesures préventives.

changer regulierement la couche en cas de fossette sacro-coccygienneSurveillez la région sacro-coccygienne de votre bébé lors des soins quotidiens. De cette manière, vous détecterez rapidement les signes d’irritation ou d’inflammation. Il est aussi important de bien nettoyer la fossette pour qu’elle ne retienne pas la saleté. Cette précaution évite les infections intestinales, d’autant plus que le creux se trouve près de l’anus.

Pour l’hygiène de votre bébé, il convient de changer sa couche régulièrement. Nettoyez-le immédiatement dès qu’il fait ses selles. Vous devez aussi choisir une couche hypoallergénique. En cas d’irritation ou d’inflammation, il faut le mettre fesse à l’air. Aussi, changez-le de position pour ne pas irriter la fossette.