Retrouver une sexualité épanouie après l'accouchement

Retrouver une sexualité épanouie après l’accouchement

Par Teresa Pozo Lopez

Bébé est là depuis quelques semaines et vous n’avez pas vu le temps passer depuis son arrivée. Vous êtes tellement pris par ce tourbillon que crée l’arrivée d’un nouveau petit dans la famille ! Cependant, vous commencez à vous demander quand et comment vous allez pouvoir reprendre votre vie sexuelle au milieu de tout ce bouleversement. Nous vous livrons quelques pistes dans les lignes qui suivent.

Avoir moins envie, c’est normal

Après un accouchement, la femme subit une baisse de libido due à différents facteurs : modifications physiques, fatigue générale, perte d’élasticité de la muqueuse vaginale, etc. D’autre part, les hormones du plaisir, qui sont sécrétées durant les rapports sexuels, sont aussi libérées lors de l’allaitement. La jeune maman peut alors avoir moins tendance à rechercher l’intimité avec son conjoint. De son côté, il arrive aussi que le papa éprouve également un peu de difficulté à trouver sa place, au cœur de la relation fusionnelle entre sa compagne et son bébé. De plus, celle-ci a changé de rôle en devenant mère, il est donc parfois nécessaire de se donner un peu de temps pour s’y habituer.

Prendre son temps et en parler

Même si le bébé semble accaparer complètement la maman les premières semaines, il est indispensable de consacrer un peu de temps, chaque jour, à son couple. Cela peut passer, par exemple, par des moments de tendresse et de complicité lorsque bébé dort. D’autre part, les médecins conseillent de laisser environ six semaines entre l’accouchement et la reprise des relations sexuelles. Cependant, chaque couple étant différent, son équilibre reposera sur un partage ouvert des ressentis de chacun des partenaires et sur l’expression de leurs peurs, s’il y a lieu.

Consulter en cas de douleur

Les premières relations sexuelles chez la femme sont généralement douloureuses après l’accouchement. Si, dans la majorité des cas, ces dyspareunies disparaissent d’elles-mêmes assez rapidement, il existe cependant des situations où elles perdurent. Stress, infection, difficultés de cicatrisation de l’épisiotomie… Quelle que soit leur origine, leur persistance doit encourager la jeune maman à consulter un professionnel de santé. De plus, il est également essentiel qu’elle se confie à son partenaire afin qu’il comprenne pourquoi elle est réticente à faire l’amour avec lui.

L’arrivée d’un bébé change forcément la vie d’un couple, mais après les premiers ajustements trouvés, il n’y a aucune raison pour que le bonheur de tous ne soit pas au rendez-vous, ainsi que la reprise d’une sexualité épanouie pour les jeunes parents.